Rechercher
  • Andrée Laforge

Le sens des affaires et les RH.

Il est difficile de nier que les RH sont souvent perçues par les dirigeants d’entreprise comme étant en décalage avec le reste de l’entreprise. La critique la plus souvent rencontrée, c’est la difficulté de parler le même langage soit le langage des affaires.


Mais, comment développer son sens des affaires ?


Quelle est la meilleure façon d’y parvenir ?


Trois petits conseils qui pourraient vous être fort utiles :

  • Les RH doivent prendre des décisions et non pas seulement exécuter les décisions de la haute directoin ! Il n’existe pas de modèle unique de meilleures pratiques, il est possible qu’une politique d’externalisation du recrutement fonctionne bien pour une entreprise, mais pas pour l’autre, il est possible que le fonctionnement en mode hybride soit parfait pour votre voisin, mais pas pour vous. Vos initiatives RH devraient être fondées sur ce qui fonctionne bien chez vous. Il faut donc être en mesure de bien comprendre la stratégie d’affaires de votre organisation, de bien comprendre les objectifs et le plan d’affaires à court, moyen et long terme. Il n’est pas suffisant d’être au fait des dernières tendances en ressources humaines, vous devez pouvoir contribuer à la mission, vision et aux succès financiers de votre organisation. Vous devriez comprendre comment votre entreprise fait son argent ! Vous devriez aussi connaître les 5 choses qui empêchent votre président de dormir la nuit !


  • Pour comprendre comment votre entreprise fait son argent, vous devrez avoir des notions financières de base. Vous devrez en apprendre suffisamment pour comprendre la valeur actionnariale de votre organisation. Il ne suffit pas de connaître la formule du taux de rendement du capital humain, mais bien d’articuler les différents arguments qui font en sorte que votre ROI va s’améliorer ou se détériorer. Si vous m’avez perdu ici, c’est que vous avez quelques notions à maîtriser. Apprenez, non seulement, à calculer votre taux de roulement et votre taux d’absentéisme, mais aussi le coût du roulement et le coût de l’absentéisme. Il vous faut maîtriser le langage des chiffres et le langage de l’argent. Mais, la capacité d’être bon avec les chiffres et de parler avec des signes de dollar ne veut pas dire que l’humain ne fera plus partie de vos préoccupations.


  • Choisissez judicieusement vos options de formation continue. Bien que la base sur la gestion des ressources humaines soit importante comme la conformité, l’analyse de poste ou encore le développement des compétences, je vous suggère de compléter vos formations avec des sujets plus contemporains comme la communication, la technologie, l’analytique, la littéracie des données, l’agilité ou encore la gestion du changement. Ce n’est jamais mauvais pour un RH de suivre des cours de finance ou de faire un MBA, ou encore de se spécialiser en analyse de données ou de faire une maîtrise en intelligence d’affaires.

La profession RH change, elle ne ressemblera plus du tout à celle du passé. Les RH deviennent autre chose ! Le temps où les RH n’étaient que de simple administrateur des décisions de la haute direction est révolu ! Vous devez être partie prenante des décisions de l’organisation, il le faut ! Et pour cela, vous devez travailler votre sens des affaires !!!

0 commentaire

Posts récents

Voir tout