top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAndrée Laforge

Ressources humaines — il est temps d'enclencher la vitesse supérieure

Récemment, plusieurs échanges avec des chercheurs sur la transformation numérique de la fonction RH m’ont amené à réfléchir à son évolution réelle en 2024. En explorant des lectures récentes, comme l’article de McKinsey intitulé « Reimagining HR : Insights from People Leaders  », j’ai constaté que bien que la numérisation et l’automatisation des processus RH aient progressé, ces efforts ne se sont pas entièrement traduits par une reconnaissance de la fonction RH en tant que partenaire stratégique. L’article suggère que les RH doivent se concentrer sur l’agilité, recentrer les partenaires d’affaires sur le conseil à la haute direction et aux gestionnaires, et organiser des initiatives autour de l’expérience employés pour élever leur rôle stratégique.


Ce débat est loin d’être nouveau! On en parle depuis plus de 20 ans. La critique de l’efficacité et de l’influence de la fonction RH a été abordée dans de nombreux articles, dont le fameux « Why We Hate HR » de Fast Company en août 2005, qui continue d’alimenter les discussions. Malheureusement, la perception de la fonction RH comme étant principalement administrative et peu stratégique persiste encore aujourd’hui. Certains reprochent même aux dirigeants RH leur manque de compréhension des enjeux d’affaires de leur propre organisation.


Alors, que faire? Faut-il passer à la vitesse supérieure? Faut-il accélérer la transformation? Faut-il sortir de sa zone de confort?  Pour rester compétitives, les entreprises doivent être de plus en plus agiles et créatives dans la gestion des employés, ainsi que dans l’attraction et la rétention des talents. Les entreprises ont besoin de professionnels RH talentueux qui comprennent la stratégie d’affaires et savent utiliser les données des employés pour améliorer l’efficacité organisationnelle. Mais pour cela, il faut peut-être appuyer sur le bouton « Turbo ». Il faut peut-être revoir la gestion et la structure de la fonction RH.


Recruter les meilleurs talents pour la fonction RH

Pour attirer les meilleurs talents en RH, il est crucial de les rémunérer à la hauteur des fonctions marketing ou finance, ce qui n’est pas le cas actuellement… De plus, il est peut-être nécessaire de diversifier les profils en RH en y incluant des talents plus analytiques. Une expérience temporaire dans les opérations pourrait également aider les professionnels RH à mieux comprendre la dynamique de l’entreprise.


Optimisation des tâches administratives

Malheureusement, les professionnels RH passent une grande partie de leur temps sur des tâches administratives et à assister les gestionnaires dans la gestion des employés. Bien que ces tâches soient nécessaires, elles consomment beaucoup de temps et empêchent les professionnels RH de se concentrer sur des initiatives plus stratégiques. Cependant, l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour optimiser les tâches administratives dans les ressources humaines est une tendance croissante qui offre de nombreux avantages. Par exemple, l’IA peut automatiser le tri des CV, déployer des « chatbots » de recrutement, réaliser des analyses prédictives, automatiser la gestion des demandes de congés et des absences, et personnaliser la formation des employés. Ces technologies permettent non seulement de gagner du temps et de réduire les coûts, mais aussi d’améliorer la précision des décisions.


La solution : une nouvelle structure pour la fonction RH

L’idée de séparer la fonction RH en deux groupes distincts est une stratégie discutée par plusieurs cabinets de conseil et experts en RH. Par exemple, dans le rapport de Deloitte intitulé « Global Human Capital Trends 2021 », il est mentionné que la fonction RH doit évoluer pour devenir plus agile et centrée sur le talent, en se reposant davantage sur les technologies et en séparant les tâches administratives des tâches stratégiques. Le Boston Consulting Group (BCG) a publié un rapport « Creating People Advantage 2021: The Future of People Management Priorities ». Ce rapport souligne l’importance de repenser les fonctions RH, en mettant en avant l’utilisation des technologies pour automatiser les tâches administratives et permettre aux équipes RH de se concentrer sur la gestion stratégique des talents.


Qu’en pensez-vous?

Faut-il passer à la vitesse supérieure? Ou au contraire faut-il ralentir? Est-ce qu’on en demande trop aux RH? Quoi qu’il en soit, le statu quo n’est pas une solution. La fonction RH doit-elle se réinventer pour mieux répondre aux défis actuels et futurs? Je sais, j’ai plus de questions que de réponses! Je vous invite à me partager vos réflexions!

0 commentaire

Comments


bottom of page