Rechercher
  • Emmy Ruel

Est-ce que l’analytique RH a progressé en 2021? (Partie 1)

Le RH Research Institute a publié une étude sur le sujet.

À l’été 2021, le HR Research Institute a effectué un sondage auprès de 302 professionnels en ressources humaines afin de déterminer où ils se positionnent en matière d’analytique RH. Bien que pour la plupart des organisations, l’analytique RH ait passé de « un petit plus » à « une nécessité », il reste encore un bon bout de chemin à parcourir pour leur projet soit un succès.


Pourquoi?

Il est difficile pour plusieurs professionnels RH d’avancer dans le domaine puisque les données sont difficiles d’accès, qu’elles ne sont pas de qualité et nécessitent d’être nettoyées, qu’elles proviennent de différents systèmes RH qui ne communiquent pas entre eux et que plusieurs données se trouvent en dehors du département RH.


Qu’est-ce que le sondage révèle?

1. Moins de 30 % des répondants ont affirmé être « bons » ou « très bons » en matière d’analytique RH. 36 % estiment être « mauvais » ou « très mauvais » dans leur utilisation des données RH… 36 %!! Pour ces organisations, les initiatives de leur département RH se basent principalement sur l’intuition et il est difficile de démontrer qEst-ce que l’analytique RH a progressé en 2021? ue leurs projets ont eu un réel impact positif sur l’organisation.

2. 38 % des professionnels RH affirment que l’analytique RH est très utile pour transmettre des informations à la haute direction, mais seuls 13 % considèrent que l’information est utile pour les employés et le premier niveau de gestion… Donc l’information tirée de l’analytique RH monte, mais elle ne descend pas.

3. La majorité des organisations (68 %) qui utilisent l’analytique RH en sont encore au volet descriptif (indicateurs, tableaux de bord, benchmark et sondage). Ces organisations ne font pas de lien de cause à effet entre les différentes situations, n’établissent pas de corrélation et n’en sont pas au prédictif (encore moins à faire du prescriptif).

4. L’un des principaux bloquants à l’analytique RH est la donnée (l’intégration, le « nettoyage » et la visualisation des données). Les données RH de qualité sont à la base de vos projets d’analytique RH. Si vos données sont erronées, il n’est pas utile de mesurer votre performance RH… votre résultat sera tout aussi mauvais!

5. Il arrive que les professionnels RH partagent leurs tableaux de bord au sein de leur organisation, mais la majorité du temps, les résultats sont envoyés par courriel (il s’agit de 68 % des organisations qui partagent les résultats par courriel alors que moins de 50 % partagent les tableaux de bord)… Pour vrai?!

6. Un dernier point, mais non le moindre : Les organisations qui ont une personne responsable de l’analytique :

a. ont trois fois moins de chance d’éprouver des difficultés lors du nettoyage de leurs données;

b. ont trois fois moins de chance d’éprouver des difficultés au moment d’intégrer leurs données;

c. ont cinq (oui, cinq) fois moins de chance d’avoir des problèmes lors de l’intégration de leurs données.


Vous êtes intéressés à progresser en analytique RH?

Voici quelques conseils :

1. Les formations en analytique RH sont très utiles. Suivez-en lorsque c’est possible!

2. Les résultats obtenus grâce à l’analytique RH devraient servir à toute votre organisation, et non seulement aux ressources humaines. N’hésitez pas à partager vos résultats!

3. L’analytique RH comporte plusieurs étapes. Si vous souhaitez gagner en maturité dans le domaine, il est important de bâtir une feuille de route. Cela peut prendre plusieurs années pour devenir mature, mais il faut commencer!

4. Les données parfaites n’existent pas! Si vous attendez d’avoir des données parfaites pour commencer votre projet d’analytique RH, cela ne se produira jamais! Mais faites attention à ne pas sous-estimer le travail de nettoyage de vos données!

5. Les outils comme Excel ont des limites... Il est donc important que vous vous dotiez d’un outil pour la réalisation de vos tableaux de bord et la production de vos indicateurs!

6. Le département RH doit avoir une personne responsable de l’analytique s’il souhaite progresser en la matière, même si cela ne représente que 20 % de ses tâches. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas avancer! Il vous faut un responsable de l'analytique RH dans votre organisation si vous voulez progresser.


Le sondage a révélé encore plusieurs autres points intéressants. Vous êtes intéressés d’en savoir plus (je le comprends), vous pouvez cliquer ici pour télécharger l’étude. Si vous préférez l’option du résumé, consultez la partie 2 de cet article.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout