top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurEmmy Ruel

5 indicateurs de performance indispensables pour mesurer sa santé organisationnelle

Au cours des derniers mois, nous avons fréquemment entendu parler du phénomène de la démission silencieuse. Selon un article publié par Randstad, les gestionnaires et la culture d’entreprise sont deux des principales raisons pour lesquelles un employé quitte ses fonctions. Sachant ses éléments, avez-vous des indicateurs de performance pour mesurer votre santé organisationnelle sur votre tableau de bord? En voici cinq indispensables! Taux de mobilisation

Cet indicateur est très important si vous souhaitez évaluer votre santé organisationnelle puisqu’il représente la mesure de l'engagement émotif et du lien affectif d'un employé envers son organisation. Il a été démontré qu’un employé mobilisé cherche à se dépasser et ses actions sont alignées sur les priorités et les besoins de l’organisation. Il souhaitera évoluer, performer et demeurer engagé au sein de l’entreprise. Il aura également un impact et une influence positive au sein de l’équipe.

Pour mesurer cet indicateur, vous devez effectuer un sondage de mobilisation. Ce sondage vous permet non seulement d’obtenir l’opinion de vos employés, mais également de répondre à des questions importantes, telles que « Est-ce que nos employés se sentent bien? » ou « Est-ce que nos employés se sentent en confiance auprès de nos gestionnaires et les membres de leur équipe? ».


Adapté du marketing, cet indicateur est le résultat d’une seule question, soit « Seriez-vous prêt à recommander notre organisation comme employeur? ». Chaque employé répond à cette question sur une échelle de 0 à 10, permettant ainsi d’être classifié comme un promoteur s’il répond 9 ou 10, un neutre s’il répond 7 ou 8 ou un détracteur si sa réponse varie entre 0 et 6. Le résultat de cet indicateur variera entre -100 et 100. S’il est supérieur à 0, alors votre organisation compte davantage de promoteurs que de détracteurs. Dans le cas contraire, cela signifie que vous avez plus de détracteurs au sein de votre équipe et qu’ils ne vous recommandent pas en tant qu’employeur. L’objectif étant évidemment que le nombre de « promoteurs » dépasse largement le nombre de « détracteurs » et d’employés classés « neutres », et que l’indicateur soit le plus élevé possible.


Taux d’absentéisme


Le troisième indicateur pour mesurer votre santé organisationnelle est le taux d’absentéisme. Il existe trois types d’absentéisme :

1. Les absences statutaires : il s’agit des vacances, des congés mobiles ainsi que les jours fériés.

2. Les absences administratives : on retrouve ici les invalidités ainsi que les congés parentaux.

3. Les absences circonstancielles : cela inclut les maladies, les retards, les absences non motivées, les absences pour des raisons personnelles et familiales, etc.

Les absences circonstancielles sont imprévues. Elles perturbent le calendrier de travail, occasionnent des coûts et peuvent devenir une source d’irritation, tant pour l’employeur que pour les collègues. Le calcul du taux d’absentéisme inclut uniquement les absences circonstancielles puisqu’elles devraient être la cible d’interventions pour améliorer la productivité et diminuer les coûts.


Il est important de souligner un deuxième effet négatif de l’absentéisme : c’est contagieux. Eh oui! C’est pourquoi, si vous avez un problème d’absentéisme, il est important d’agir rapidement et de cibler la source du problème (est-ce un département, un groupe d’âge, un niveau d’ancienneté, etc.).

Taux de roulement des nouveaux employés

On entend très souvent parler du taux de roulement. Il s’agit de l’indicateur de performance RH le plus suivi par les organisations. On le segmente souvent par roulement volontaire (démission et départ à la retraite) et roulement involontaire (congédiement, mise à pied, fin de contrat, décès), mais une analyse par niveau d’ancienneté est également très intéressante, et plus particulièrement pour les nouveaux employés.


Comme vous le savez, une embauche qui se termine dans les premiers mois est très coûteuse et est considérée comme un échec, qu’elle soit volontaire ou involontaire. Pour la mesure de la santé organisationnelle, il serait important de vous attarder davantage sur le roulement volontaire des nouveaux employés en analysant les causes.


Pourcentage d’employés actifs


Le dernier indicateur que je vous invite à mesurer pour évaluer votre santé organisationnelle est le pourcentage d’employés actifs. Nous cherchons ici à connaître le pourcentage d’employés inactifs par rapport au nombre total d’employés. Toutefois, il est important de connaître les raisons des inactivités puisqu’elles incluent les invalidités physiques, les invalidités psychologiques ainsi que les congés parentaux. Pour mesurer la santé organisationnelle, il est important d’exclure les employés qui se trouvent en congé parental.

Selon Statistique Canada (2017), 62 % des employés disent que le travail est leur principale source de stress. Selon cette information, il est possible d’interpréter que si votre nombre d’employés en invalidité psychologique est élevé, votre organisation pourrait être une source de stress.


Il existe plusieurs autres indicateurs de performance pour mesurer votre santé organisationnelle. Pour avoir accès à une plus grande liste des indicateurs de performance, c’est par ici. Et pour vous? Est-ce que votre santé organisationnelle fait partie de vos priorités?

Comments


bottom of page